TYPOLOGIE SITE INTERNET PHOTO 1

 Expérience para-normale d'intérêt général pour projecteurs diapos

Avec : Jean-Christophe Viseux et Frédéric Legoy Spectacle tout public à partir de 15 ans. Durée : 30 minutes. Photos : Christophe Kwiatkowski.

“Un regard incisif et tendre sur les codes de la manif”

Nord-Eclair, janvier 2005

 

“Il est des images que l’on aimerait voir moins souvent...Des images qui suscitent en vous l’agacement, l’énervement ou enocre la colère. Hélas vous ne savez que faire, heureusemement l’hypnorama est là !”.

 " Jean-René Darmentières et son assistant-projectionniste Jean-Frédéric vous convient à une expérience hors du commun : l'Hypnorama, procédé révolutionnaire qui   aiguise vos sens et vous transforme en manifestant, le temps d'une séance … Sous la houlette de Jean-René Darmentières, vous subissez le feu nourri des projecteurs diapos et vous êtes entraînés à la découverte d'un monde inconnu et de ses codes, celui de la manifestation, en 99 diapos… "

Présenté par un conférencier décalé, et en proie à sa volonté obsessionnelle d'ordonner et de construire une typologie, "Typologie de la manifestation ", au delà de son caractère comique et divertissant, est une étude attentive et bienveillante de la manifestation, de ses codes et de ses rites (drapeaux, banderoles, couleurs, mouvements…). Et comme dans chaque tentative de typologie, le sujet tend à s'échapper et à sortir du cadre dans lequel on entend le fixer.. .

TYPOLOGIE SITE INTERNET PHOTO 3

TYPOLOGIE DE LA MANIFESTATION est un spectacle qui trouve son origine dans les évènements de l'été 2003 : la lutte des intermittents du spectacle, les convergences avec d'autres luttes, les manifestations de rue… Tout cela a été la matière première d'un spectacle, d'une forme courte qui se voulait ludique, ironique, amusante et tendre vis-à-vis de son sujet : les codes, les rites, les usages des manifestations décortiqués à la manière d'une étude légèrement obsessionnelle, franchement décalée et vaguement pédagogique. C'est un hommage avant tout à ce qui rassemble, à un moment donné des gens différents autour de même valeurs, autour d'un mot d'ordre commun, autour d'un rêve ou d'un idéal…

Près de quinze ans plus tard, le spectacle renaît, après quelques réactualisations nécessaires mais l’essentiel est à : les projecteurs diapos, l’écran blanc, le conférencier et son fidèle assistant…

TYPOLOGIE DE LA MANIFESTATION a été voulu comme une petite forme donc, et un spectacle qui puisse se jouer à peu prés n'importe où : les conditions techniques très minimales sont devenues pour nous des contraintes artistiques : celles de concevoir un spectacle très prés du public, avec des moyens rudimentaires qui en font aussi tout le charme : deux projecteurs diapos, avec le bruit des ventilos, le charme des images d'antan, le tchak-tchak du chariot au changement de diapos, le souvenir des diaporamas de vacances quand nous étions enfants….

Décalé, le spectacle prend prétexte d'une expérience étonnante – l'hypnorama – visant à mettre sous hypnose les spectateurs pour les transformer en manifestants. Le ton est léger, les images parfois moins, car au détour d'une rue, la manifestation peut prendre un tour grave, voir dramatique… Gênes, ville européenne, se souvient encore des exactions policières au cours des manifestations contre le G8 en 2001…Et depuis, des manifestations contre la loi travail au mouvement de la ZAD, la violence n’a pas diminué, bien au contraire.

Le détournement de sens s'inscrit comme l'un des axes de travail de la compagnie La Vache bleue, déjà exploré dans d'autres spectacles de la compagnie, "Parcours conté ", spectacle de rue déambulatoire, "4L, le petit musée mobile de Gilbert" ou "Chambre Obscure".

Les 99 images projetées sont puisées dans une collection de plusieurs centaines de clichés réalisés depuis 20 ans par le projectionniste et photographe, Frédéric Legoy, mais aussi dans une série de clichés plus anciens… Diffusées en parallèle, par les deux projecteurs, les images se répondent et s'articulent entre elles, révélant des sens nouveaux.

TYPOLOGIE SITE INTERNET PHOTO 2

 

TYPOLOGIE DE LA MANIFESTATION a été joué à plus de cent reprises et notamment :

A Lille, Roubaix, Hellemmes (59), Avion (62), au Vivat à Armentières (59), à la Maison Folie de Wazemmes (59), à la Ferme d'en Haut à Villeneuve d'Ascq (59), à l'USTL Lille 1 (59), au Festival Le fil et la Guinde à Halluin (59), à l'Entresort de Furies à Châlons en Champagne (51), au Festival Pirouésie à Pirou (50) aux Z'arts Up festival des Arts de la Rue à Béthune (62), aux Turbulentes, Festival des Arts de la rue à Vieux-Condé (59) au salon du livre et de la critique sociale à Arras (62)...

 

Durée d’une séance : vingt-six minutes.
Plusieurs séances peuvent être enchaînées, toutes les trente minutes environ (5 à 10 minutes de pause sont  nécessaires entre deux séances).
Espace nécessaire : un espace clos, à l'abri du bruit, et une surface de 3m de large minimum pour 5 m de long minimum
Jauge public : de 10 à 70 spectateurs selon l’espace.
Typologie de la manifestation peut également se jouer sous tente.
L’obscurité ou tout au moins la pénombre est nécessaire.

Le spectacle a été joué plus d'une centaine de fois à ce jour et notamment : A Lille, Roubaix, Hellemmes (59), Avion (62), au Vivat à Armentières (59), à la Maison Folie de Wazemmes (59), à la Ferme d'en Haut à Villeneuve d'Ascq (59), à l'USTL Lille 1, au Festival Le fil et la Guinde à Halluin, à l'Entresort de Furies à Châlons en Champagne (51), au Festival Pirouésie à Pirou (50) aux Z'arts Up festival des Arts de la Rue à Béthune (62), aux Turbulentes, Festival des Arts de la rue à Vieux-Condé (59) le salon du livre et de la critique sociale à Arras (62), Gare Saint Sauveur à Lille (59), Le Fresnoy à Tourcoing (59)...

 

TYPOLOGIE SITE INTERNET PHOTO 4

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus