mon pinocchio madrecki

 Récit initiatique.

Création 2016. Durée : 1 heure. Jauge public : jusque 120 spectateurs avec gradinage.

De et avec Marie Prete.
Mise en espace et regard extérieur de Alberto Garcia Sanchez.
Regard complice, direction d’acteur : Florence Bisiaux
Création lumières : Guillaume Leclercq
Une production de la Cie La Vache bleue avec le soutien de la Ferme d’en Haut à Villeneuve d’Ascq et de la Maison Folie Moulins à Lille.
Durée : 1 heure environ
Spectacle tout public à partir de sept ans. Jauge public : Jusque 120 personnes avec grandinage.

 

Au début, Pinocchio n’est pas grand-chose.
Une bûche,un bout de bois,un bout de mauvais bois, bon à brûler…

Voilà ce qu’est Pinocchio, jusqu’à ce qu’il arrive dans les mains du menuisier Gepetto.

pinocchio 2Et le chemin sera long, avant que Pinocchio ne devienne autre chose… Il faudra que les expériences de la vie le façonnent et fassent de lui un petit garçon, révélant la part d’humanité qui ne demande qu’à s’éveiller en lui…
Bon à rien il était. Mais confronté à la dureté de la vie et aux mensonges des adultes, Pinocchio devra trouver le moyen de se faire sa place. Une aventure épique qui l’emmènera à se trouver, enfin…

Mon Pinocchio (Mio Pinocchio), c’est avant tout le Pinocchio de Marie Prete. De l’histoire originale de Carlo Collodi, parue d’abord en feuilleton pour des illustrés enfantins de la fin du XIXème siècle, Marie Prete en a fait son récit, le récit de son Pinocchio, où prédomine le point de vue du pantin de bois à la recherche de sa part d’humanité.

Car le Monde que découvre Pinocchio lorsqu’il sort pour la première fois de l’atelier de Gepetto – une fois que ce dernier lui a sculpté des pieds – est dur et cruel alors que lui est fragile, faible et en devenir.

Mais Pinocchio est un rebelle.

Et dans ce monde où on lui ment, où, quand il dit la vérité on ne le croit pas ou et ne l’écoute pas, Pinocchio apprend à mentir pour se protéger.

Et Pinocchio finira par grandir. Et par trouver sa liberté.

 

tlphoneContact Production / Diffusion : Laurence Deroost, Cie L'Ours Affable / loursaffable@gmail.com / 06 50 64 80 16

 

Photos : Nicolas Madrecki.

BANDO aqslm 1 copier

 Théâtre d’objets et Récit

Durée : 35 minutes. Jauge public : 40 personnes sans gradinage, jusque 80 personnes avec gradinage.

De Marie Prete, Amalia Modica et Jean-Christophe Viseux / Avec Marie Prete et Amalia Modica / Régie générale : Philippe Martini / Ecriture : Jean-Christophe Viseux / Conception décor et accessoires : Amaury Roussel et Philippe Martini/ Musique : Gilles Gauvin / Vidéo : Philippe Martini


« Au début il n‘y a rien.

Ou plutôt, il y a déjà tout, mais ça personne ne le sait., il y a tout ce qu’il faut, mais en tas.
Un tas de choses qui ne savent pas ce qu’elles font là ni ce qu’elles vont devenir.

Et au dessus, juste les étoiles.

Elles brillent les étoiles, mais elles sont loin, on ne peut pas les attraper, et de toute façon il n’y a encore personne pour les attraper.

C’est le silence.

Et l’ennui.

Rien ne se passe.

Pour l’instant.

Rien qui ne mette les choses en mouvement.

Et puis un jour, il se passe quelque chose.

Quelque chose qui vit. Qui a un coeur, une bouche pour crier et pour manger, des oreilles pour entendre, des yeux pour voir ou pour pleurer.

Et des pieds.

Et des mains… »

 

 BOBO

Photos : Philippe Martini

 

Comment refaire le monde quand on ne sait pas à quoi servent les mains ?  En racontant avec la parole et en en fabriquant avec ses mains un univers, fait de bric et de broc, et qui ressemble singulièrement au notre, avec ses torts et ses travers mais aussi sa beauté et sa poésie…

 

 Derrière leur table, deux filles attendent.

Elles attendent de trouver la réponse à une question : « A quoi servent les mains ? ».

Du coup, elles racontent, elles manipulent, elles essayent de trouver la réponse dans le petit bric-à-brac d’objets devant elles.

 Elles nous racontent des petites histoires simples, des histoires drôles ou tendres, une succession de petites histoires qui nous parlent de nous, qui nous parlent d’humanité, de comment elle va et où elle va…

 Un spectacle qui mêle le théâtre d’objets et le récit, léger et profond à la fois pour trouver la réponse à la question et surtout pour se poser toutes sortes d’autres questions…

 

BANDO aqslm 2

Photo : Joe Dabit.

 

Spectacle tout public à partir de sept ans.
Dure : 35 mn.
Jauge public : 50 spectateurs sans gradinage. Jusque 100 avec gradinage. 

Création La Vache bleue 2014 / Co-production Syndicat Intercommunal de la Région d’Arleux / Centre socioculturel de la Sensée et de l’Ostrevent / Avec l'aide du Conseil Général du Nord dans le cadre du réseau de développement Culturel/ Accueil en résidence : La Manivelle Théâtre à Wasquehal, La maison Folie Moulins à Lille, La Makina ville d'Hellemmes.

 

AQSLM VISUEL BD

ldalv

 Petite forme de théâtre d’objets à partir de 10 ans

Cie La Vache bleue. Durée : 40 mn. Jauge public : 40 spectateurs sans gradinage, jusque 80 avec.

Avec Marie-Pierre Feringue, écriture : Jean-Christophe Viseux. Mise en scène et regard complice : Jean-Christophe Viseux et Amalia Modica. Production La Vache bleue, co-production Ville de Bailleul. Avec le soutien de la Ville d’Hellemmes.

C’est l’histoire d’une vieille dame. Dans ses bras une valise, sans doute tout ce qui lui reste. A l’intérieur de la valise, des objets, des bibelots, une vieille photo, une carte postale. De ces objets, la vieille dame ne sait rien car elle a tout oublié. Alors, avec ces objets, elle s’invente de nouveaux souvenirs… Et si vous l’écoutez, si vous lui prêtez attention, elle vous racontera certainement quelques histoires….

 LDALV1

« Ça ne s’en va pas d’un coup, les souvenirs.

Au début, c’est plus insidieux.

C’est d’abord les petites choses sans importance qu’on oublie. On est distrait, on se dit qu’on est distrait, tout simplement, voilà.

Et puis on oublie les choses que l’on est entrain de faire….Qu’est ce que je venais faire ici ? Qu’est ce que je devais faire déjà ?...

Alors moi j’ai tout mis là dedans, dans cette valise. Toutes sortes de truc, des choses qui sont sans doute importantes même si je ne sais plus ce que c’est.

C’est à moi maintenant en tout cas.

C’est tout ce que j’ai.

Et j’en fais  ce que je veux… C’est mes souvenirs.

Tous mes souvenirs, tous ceux que j’ai envie de raconter.

C’est pas compliqué çà. Suffit d’essayer, même si c’est pas la vraie histoire, après tout, ça n’a pas tellement d’importance…»

 

dame valise2C’est l’histoire d’une vieille dame, digne et bien habillée.
Elle a la mémoire qui flanche et de toute évidence des courants d’air dans la tête… Des morceaux de sa vie qui ont disparu. Alors, elle a pris sa valise, y a mis tout ce qu’elle trouvait, et puis elle est partie. Et comme ses souvenirs se font la malle, elle s’en construit de nouveaux, avec les objets qui se trouvent à l’intérieur de sa valise…
Et il y a la vieille dame sans âge, qui raconte…
La dame à la valise, c’est avant tout l’envie d’imaginer, comment à partir de quelques objets communs, on peut construire et imaginer plusieurs histoires. Entre récit et théâtre d’objets, les histoires se fabriquent, comme si elles étaient inventées au moment même où elles se jouent.
La dame à la valise c’est aussi un questionnement sur les souvenirs et la mémoire. Comment ils disparaissent et comment ils peuvent se réinventer. Un travail sur le vrai et le faux, le véridique et le vraisemblable.
La dame à la valise, c’est enfin Marie-Pierre Feringue, comédienne qui travaille avec la compagnie depuis une dizaine d’années. Une écriture sur mesure pour une comédienne expérimentée.

affiche dame valise

 

Durée : 40 mn. Spectacle tout public à partir de 10 ans. 2 représentations possibles dansune même demi-journée.

Jauge public : De 40 à 80 spectateurs maxi, selon conditions.
Installation : 2 heures avant la première représentation. Noir souhaité, éclairage fourni par la compagnie. Prévoir 1 heure minimum entre 2 représentations.
Démontage : 35 minutes minimum.

 

La Dame à la valise a été représentée entre autres et à ce jour au Festival Chalon dans la rue (71), au Festival "M" de la Maison Folie Moulins à Lille (59), au Festival des Turbulentes à Vieux-Condé (59), à la Ferme d'en Haut à Villeneuve d'Ascq, aux Petites scènes de la Manivelle Théâtre à Croix (59), au Fabuleux destin à Aubusson (23), au Festival Pirouésie à Pirou (50)...  

affiche les pieds dans la neige

 

 

 

Spectacle tout public à partir de 5 ans

De et avec : Amalia Modica et Marie Prete.
Lumières : Paul Zandbelt.
Regard extérieur : Jean-Christophe Viseux.
Production : Cie La Vache bleue avec le soutien de Drama Makina Produktions.
Durée : 40 mn
Création 2006 / Cie La Vache bleue

Sur un plateau  nu, un panier, un vieux tourne-disque, et deux filles. Elles racontent, avec leurs mots et leur corps  l’histoire d’une  fée frileuse aux pieds mouillés qui court se réchauffer un matin de décembre dans une vieille maison abandonnée... C’est l’histoire d’une rencontre, “aigre-douce,” entre une jeune fée et une vieille dame, mais c’est aussi l’histoire du périple d’hommes et de femmes partis travailler au loin…

 

 

 

 

 

Lire la suite : Les pieds dans la neige

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus